Romance

© Sophie Carles - Nasser Martin-Gousset et Anne Perbal


Chorégraphie-interprétation : Anne Perbal et Nasser Martin-Gousset
DJ : Matthieu Delepau
Régisseur : Thomas Gaudevin
Production : Remake
Coproduction : Compagnie Les Yeux Grands Fermés
Soutiens : Ville d’Orléans, Centre Chorégraphique National d’Orléans
Durée : 30 min version courte, 45 min version longue
Dates de création : Version courte: 21 septembre 2014/jardin de l’Hôtel Groslot/ Orléans
Version longue : 14 décembre 2014/Théâtre de la Tête Noire/Saran

L’ironie de Romance n’est pas à prendre au second degré. Elle naît d’un burlesque omniprésent et d’une certaine folie dans l’approche de la relation de couple, mais également de la particularité des corps : élastiques, toniques et fluides, ressemblant parfois à des insectes.
L’interaction des deux organismes, autonomes mais constamment en relation, forme une troisième identité, une troisième image, subliminale. Cette image apparaît grâce à des systèmes simples et illimités dans les possibilités qu’ils offrent à la recherche chorégraphique : pressions/tractions, rapprochement/éloignement, oppositions…
Cette exploration à deux, souvent très ludique, se fait en conservant les qualités et les énergies de chacun, ici une femme et un homme dans une situation de proximité. La relation peut sembler parfois concrète et théâtrale, mais aussi devenir purement graphique, on peut alors parler d’abstraction figurative.
Le travail de recherche passe aussi par la sensation des danseurs : si, dans le travail, la sensation n’est pas juste ou ne correspond pas à un choix commun, l’élément est, de façon organique, simplement rejeté.
Les corps lâchent prise et ne cherchent pas l’élégance à tout prix. Le consentement mutuel de leur propre existence à deux sert le travail, afin de trouver un troisième élément qui les dépasse et qui agit de façon inconsciente dans la recherche : l’élément de création.