Le projet

Thématique : La Chimère

Issue du grec ancien Χίμαιρα / Khímaira, la Chimère dans les écritures homériques désigne un monstre composé d’une tête de lion, d’un corps de chèvre et d’une queue-serpent, vomissant du feu. Parfois, dans la dérive des imaginaires, une seconde tête de chèvre apparaît sur son dos… Jugée effroyable, elle motivera nombre de scènes de combat, semant la terreur et la mort sur son passage. Cependant… Peut-on en vouloir à un monstre d’être un monstre? Si sa nature première est d’être monstrueux, est-il coupable pour autant, et si le monstre malgré ses apparences avait la capacité de contrarier sa nature et de s’adoucir, et s’il nous racontait sa propre histoire, ses points de vue, qui sait s’il ne serait pas capable de nous surprendre et de nous attendrir malgré nos a priori?

Par extension la chimère désigne tout monstre composé de plusieurs animaux, et de manière élargie, tout rêve, toute projection, tout phantasme voués à l’échec. Et si la Chimère cette fois sortait glorieuse des péripéties traversées?

Le projet de la saison 2017/18 est d’associer un travail d’écriture, d’interprétation, de musique, de manipulation d’objets et de captation vidéo pour faire entendre les créations des enfants sur cette thématique.

Comment par le jeu se composer un corps hybride, comment donner la parole aux monstres et les faire échanger sur leurs histoires, ce qu’ils ont à nous transmettre, comment de ces rencontres naît la musique, et comment passer de l’infiniment énorme d’une situation à une représentation miniaturisée?

Autant de questions mises en chantier sur une année qui donneront lieu à une rencontre publique en fin de parcours…